Pont sur le Cher


L’histoire est parfois un éternellement recommencement. Jusque dans les années 1960, la ligne SNCF des Sables-d’Olonne franchissait le Cher grâce à un pont métallique. Les derniers restes de cet ouvrage ont été remplacés par une nouvelle réalisation permettant au tramway de relier le quartier des Rives du Cher à celui des 2 Lions.

Long de 225 mètres, sa construction a été un véritable défi technique. Du 13 septembre au 10 novembre 2011, 4 phases auront été nécessaires pour que le tablier traverse la rivière. Il est exclusivement réservé aux trams, aux autobus et aux circulations douces.

Pont sur le périphérique


Le second pont emprunté par le tram se situe à Joué-lès-Tours. Il enjambe le boulevard périphérique sur 54 mètres entre le quartier de la Rabière et le lycée Jean Monnet. Sa construction a débuté en août 2011 et a duré un an et demi.

L’étape la plus marquante du chantier a été la mise en place du tablier durant les nuits du 22 au 23 et du 23 au 24 février 2012. Les rames y circulent sur une plateforme végétalisée. Une large place est donnée aux modes actifs : vélos, marche...

Consolider les ouvrages existants


3 ponts déjà existants sont également empruntés par le tramway. Leur conception initiale ne leur permettait pas de supporter le poids d’une telle infrastructure. L’étape des travaux a permis de les renforcer et de repenser leur aménagement.

Les 2 ouvrages de l’avenue de Grammont, au-dessus de l’avenue Saint-Lazare et des voies SNCF, ont été concernés par ce type d’intervention. Il en est de même du pont Wilson où une voie de circulation automobile a laissé place à une promenade surplombant la Loire inaugurée le 14 juin 2013.