Ligne B

Une deuxième ligne de tram pour Tours Métropole à l'horizon 2025.

POURQUOI UNE NOUVELLE LIGNE ?

Après le succès de la ligne A inaugurée en 2013, Tours Métropole prévoit d’agrandir son réseau avec un nouvel axe ouest-sud à l’horizon 2025. Il reprendra en partie l’itinéraire du bus à haut niveau de service “2 Tempo”, une offre aujourd’hui saturée. De plus, il permettra à de nouveaux quartiers de bénéficier d’un moyen de transport rapide et propre. Sa construction n’entraînera pas la création de nouvelles infrastructures. A titre d’exemple, le Centre de Maintenance a déjà été dimensionné pour accueillir un parc roulant plus important. Le coût global est estimé à 485 millions d’euros. 42 000 voyageurs sont attendus quotidiennement.

DES DÉPLACEMENTS FACILITÉS

A l’occasion du conseil métropolitain du 30 septembre 2017, les élus se sont exprimés en faveur d’un ambitieux projet qui reliera le quartier de la Papoterie à Chambray-lès-Tours au Prieuré de Saint-Cosme de La Riche. Cette nouvelle ligne de tramway desservira le parc de Grandmont, le quartier de la Bergeonnerie, des Fontaines et le centre-ville de Tours avant de s’engager dans 2 nouveaux espaces urbains : les casernes Beaumont-Chauveau et l’écoquartier du Plessis-Botanique. Les 2 sites majeurs du Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) que sont Bretonneau et Trousseau seront ainsi reliés.

UN TRAMWAY VÉGÉTAL

En 2018, les citoyens ont pu s’exprimer sur le projet dans le cadre de la concertation publique organisée par Tours Métropole. A l’issue de cette première étape, la desserte du centre-ville de Tours par le boulevard Béranger a été retenue. Les 2 lignes se sépareront à hauteur de la place Jean Jaurès. Cette dernière – ainsi que 6 autres sites (Saint-Eloi, avenue Stendhal…) – verra sa physionomie profondément évoluer. La part belle devra être donnée au végétal. A travers un processus de co-construction, les habitants seront invités à partager leur vision. L’objectif est d’améliorer le milieu de vie tout en répondant aux enjeux environnementaux.

LE CALENDRIER

0
Concertation publique​
0
Enquête d'utilité publique​
0
Lancement des travaux​
0
Mise en service​

LE TRACÉ

D'EST EN OUEST...

Cette carte interactive vous permet de visualiser les différentes propositions de tracé actuellement étudiées.

Vous y retrouvez plusieurs éléments :

  • Les 2 terminus officialisés par le conseil métropolitain (Papoterie et Bords de Loire)
  • Les 4 parkings-relais existants ou projetés
  • L’emplacement des 2 hôpitaux (Trousseau et Bretonneau)

En partant du quartier de la Papoterie à Chambray-lès-Tours, la ligne B desservira l’hôpital Trousseau, le parc de Grandmont et le quartier des Fontaines.

Après cela, elle s’engagera dans l’avenue de Grammont pour ensuite entrer dans le coeur de la ville de Tours en tronc commun avec la ligne A après la station Verdun. Le tramway traversera la place Jean Jaurès, le boulevard Béranger et le quartier des casernes ainsi que la ZAC du Plessis-Botanique.

Il poursuivra son chemin jusqu’à la route de Saint-Genouph en tournant devant l’hôtel de ville de La Riche. Afin de favoriser l’intermodalité, les 2 terminus seront situés à proximité du périphérique.

Quartier des Fontaines

Cet espace urbain construit au cours des années 1970 occupe une position particulière dans la ville de Tours.

La ligne B permettra de le désenclaver en empruntant l’avenue Mozart et Stendhal pour ensuite rejoindre le parking-relais du Centre Aquatique du Lac.

Les Casernes Beaumont-Chauveau

Le départ des militaires des casernes Beaumont et Chauveau a libéré une emprise de 10 hectares au coeur de la ville.
Un quartier d’aménagement mixte verra le jour. Il est conçu pour favoriser les déplacements propres : tramway, piétons, cyclistes…

Eco-quartier du Plessis Botanique

Située à quelques pas du Jardin Botanique et de l’hôpital Bretonneau, cette Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) prévoit à terme d’accueillir plus de 1000 logements et un groupe scolaire. Elle sera traversée par la deuxième ligne.

JE TÉLÉCHARGE...

Consultez les différents documents de la concertation publique.