Suite à l’accident mortel, le rond-point Saint-Sauveur transformé “à la néerlandaise”

Ce samedi, plusieurs dizaines de personnes ont participé à la marche blanche en mémoire de Marine, mortellement fauchée par un véhicule début novembre. La jeune piétonne de 25 ans souhaitait traverser le rond-point Saint-Sauveur, un carrefour à la dangerosité avérée où plusieurs accidents létaux ont déjà eu lieu. La Ville de Tours vient d’annoncer son réaménagement avec une nouvelle configuration “à la néerlandaise”.

A la vieille de la marche à blanche qui a réuni les proches de Marine et de nombreux anonymes, nous interpellions sur l’urgence de sécuriser les ronds-points de la métropole de Tours pour les piétons et les cyclistes. Force est de constater que la terrible collision mortelle survenue la nuit du 6 au 7 novembre dernier à Saint-Sauveur a remis sur le devant de la scène une problématique prégnante. En effet, cet événement s’inscrit dans une longue série d’accidents, parfois létaux, survenus dans ce secteur. Une octogénaire y a notamment perdu la vie en mai 2018 après avoir tenté de traverser sur un passage supposé être sécurisé.

50 000 véhicules quotidiens à Saint-Sauveur

Si aucune action de sécurisation n’avait été entreprise il y a 3 ans, la donne semble avoir désormais changé. La principale entrée automobile de la ville, qui voit passer quotidiennement près de 50 000 véhicules, s’apprête à entamer sa mue. La municipalité tourangelle a annoncé aujourd’hui que les traversées piétonnes seront davantage protégées dès le mois prochain. Pour cela, la largeur de la chaussée sera réduite sur le boulevard Winston Churchill et des balisettes seront posées de manière à ralentir la vitesse du trafic.

Une transformation “à la néerlandaise” prévue pour l’été prochain

Il faudra attendre l’été 2022 pour assister à des transformations plus substantielles. S’inspirant du modèle néerlandais – déjà généralisé dans ce pays de longue date – le rond-point sera ceinturé par une piste cyclable unidirectionnelle qui sera prioritaire sur les flux motorisés. Le tout sera complété par des passages piétons mieux visibles. Un excellent moyen d’assurer la sécurité et le confort des utilisateurs des modes actifs tout en minimisant les risques de collisions et en permettant d’écouler un trafic important.

Ce à quoi pourrait ressembler le rond-point Saint-Sauveur dès l’été prochain (visuels Cerema)

Cette décision s’inscrit également dans la réalisation de 2 axes magistraux du schéma cyclable métropolitain, à savoir celui reliant le quartier des Tanneurs au quartier des Deux Lions via les Halles et la place Rabelais, l’autre longeant le Cher sur sa rive droite. L’apaisement du secteur Saint-Sauveur s’annonce d’autant plus crucial que les quartiers environnants du Menneton, des Rives du Cher et des Deux Lions devraient accueillir à moyen terme de nouveaux équipements générant davantage de flux piétons et cyclistes.

Une première étape vers une sécurisation plus importante ?

Il ne reste plus qu’à espérer que les aménagements définitifs seront à la hauteur des visuels diffusés ce jour, bien que non contractuels, et issus des travaux du Cerema. Le centre d’étude faisant autorité en matière de mobilités. Comme nous l’écrivions vendredi dernier, il s’agirait sans doute d’une première étape ouvrant la voie à sécurisation plus importante des giratoires tourangeaux les plus dangereux : avenue de Pont-Cher, rue des Tanneurs, des Français Libres et de l’Alouette.