Place Jean Jaurès : la concertation démarre sous la forme d’un “happening”

Ce n’est plus un secret pour personne. L’aménagement de place Jean Jaurès est appelé à évoluer avec l’arrivée de la ligne B de tram. La concertation autour de ce grand projet urbain a commencé ce lundi sous la forme d’un spectacle de rue. Elle se poursuivra dans les semaines à venir à travers différents temps forts.

Quel sera le visage de la place Jean Jaurès à l’horizon 2026 ? Une question épineuse qui agite depuis déjà plusieurs mois la Touraine. La construction de la 2e ligne de tramway, qui devrait relier Chambray-lès-Tours à La Riche, entrainera inexorablement une reconfiguration de cet espace public dont la physionomie demeure inchangée depuis le XIXe siècle.

Plusieurs semaines de concertation annoncées

Alors qu’il y aurait presque autant de réponses qu’il y a d’habitants, tout l’objectif du processus de concertation est d’être à l’écoute des attentes de citoyens en faisant le pari d’un projet commun. Pour cela, la Ville de Tours se fait accompagner par un cabinet spécialisé dans la co-construction.

Après une première série de micros-trottoirs réalisés sur place auprès des passants les 9, 10 et 11 septembre derniers, la rencontre avec les citoyens s’est poursuivie ce lundi autour de temps forts à 12h, 13h15, 15h et 16h15. Cette fois-ci, la méthode se veut plus originale. 4 comédiens se sont donnés en spectacle de manière à attirer l’attention des piétons et ainsi recueillir leur avis. Un moyen inédit d’aller à la rencontre d’un public qui ne se rendrait pas aux classiques réunions de concertation, selon Annaelle Schaller, adjointe municipale déléguée à la démocratie permanente.

Ces temps d’échange se poursuivront durant le mois d’octobre où des ateliers seront proposés à la population. Il faudra attendre la fin de l’année, ou le début de 2022, pour en savoir davantage sur le futur de la place. En parallèle, des rencontres avec des associations locales sont en cours. L’une d’entre elles se tiendra cette semaine.

Quel avenir pour les fontaines et la circulation automobile ?

Le maintien des jets d’eau semble être au coeur de l’attention. Un sondage réalisé en novembre dernier par la rédaction d’Info Tours nous apprenait que 69% des 1500 participants souhaitaient les voir conservés. Il ne sera cependant pas possible de passer outre certaines contraintes techniques. Nous savons déjà que la fontaine ouest est condamnée à son emplacement actuel.

En effet, le nord de son emprise – située à proximité du palais de justice – sera utilisé pour permettra la giration de la future ligne B entre l’actuelle station Jean Jaurès et le boulevard Béranger. Cela ne signifie pas pour autant que l’eau disparaitra du coeur battant de Tours. La municipalité souhaite y développer la place du végétal tout en mettant fin à l’un des plus importants giratoires de la ville.

Vue d’artiste de la place Jean Jaurès à l’horizon 2026

Une piétonnisation de la partie nord serait envisagée, donnant possiblement naissance à un large parvis devant l’hôtel de ville et le palais de justice. Toujours selon l’enquête d’Info Tours, les trois quarts de sondés sont en faveur de la suppression de la circulation automobile sur une partie de la place.

Autant de points qui devront être affinés d’ici les prochains mois. Attendue de longue date, la mue de la place Jean Jaurès parait être engagée, quel que soit le sort réservé au projet de la 2e ligne de tramway de Tours Métropole.

Pour découvrir l’ensemble du projet, rendez-vous sur notre page “Ligne B”.

Photos : Nicolas Boulot pour letramdetours.net